Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR

ACTU-TENNIS
Le Blog

Vous êtes le  visiteur !

jawdropTOUT ce que vous devez voir et savoir sur le monde du tennis et ses stars. Les derniers potins, les vidéos des matchs, les propos insolites sont ici !

 

english.png    english2.png
Webmaster: Moïse
Contact: contact@actu-tennis.net
Facebook - Twitter - Forum

 

Rechercher

/ / /
Joueurs Date de Naissance: 8 Août 1981
Nationalité: Suisse
Nombre de titres: 62
Taille: 1m88
Poids: 85kg
Style de Jeu: Droitier , Revers à une main
Devenu Pro: 1998
Site internet | Photos

 

CATEGORIE TITRES TOURNOIS
GRAND CHELEM 16 Open d'Australie 2004 , 2006 , 2007 , 2010
Roland Garros 2009

Wimbledon 2003 , 2004 , 2005 , 2006 , 2007 , 2009

US Open 2004 , 2005 , 2006 , 2007
MASTERS 1000 16 Indian Wells 2004 , 2005 , 2006
Miami 2005 , 2006

Hambourg 2002 , 2004 , 2005 , 2007

Madrid 2006 , 2009
Canada 2004 , 2006
Cincinnati 2004 , 2007 , 2009
500 SERIES 8 nc.
250 SERIES 18 nc.
MASTERS CUP 4 Shanghai 2003 , 2004 , 2006 , 2007


BIOGRAPHIE

 

Roger Federer est un joueur de tennis suisse né à Bâle le 8 août 1981 d'un père suisse et d'une mère sud-africaine. Il mesure 1m85 et est droitier. Il réside actuellement à Oberwil dans le canton de Bâle-Campagne.

Il a commencé sa carrière en tant que professionnel en 1998 mais a connu auparavant des débuts flamboyants chez les juniors, se classant premier après avoir remporté 7 tournois juniors de 1995 à 1997 dont le fameux tournoi de Wimbledon et l'Orange Bowl.

1998 - Il atteint les 1/4 de finale à Toulouse à l'occasion de sa 2e participation à un tournoi ATP.

1999 - Il est le plus jeune joueur a finir dans le top 100 à l'âge de 18 ans et 4 mois. Caractériel il trouve de l'appui après d'un coach mental (Dr.Guerin) qui lui apporte de la stabilité et de l'assurance sur le court.Il effectue sa première demi-finale à Vienne ainsi qu'un 1/4 de finale à Marseille, Rotterdam et Bâle. Il remporte son premier tournoi Challenger à Brest, contre Mirnyi.

2000 - Il dispute la toute première finale de sa carrière à Marseille où il s'incline face à Marc Rosset. La même année, il effectue un beau parcours lors des JO de Sydney et rate de peu la médaille de bronze en perdant face au Français Arnaud Di Pasquale.

2001 - Il remporte son premier tournoi en simple à Milan et parvient à atteindre les 1/4 de finale du tournoi de Roland Garros puis Wimbledon où il bat Pete Sampras en 5 sets lors des 1/8e de finale. Il devient n°1 national et participe aux rencontres de Coupe Davis en qualifiant son pays pour le 2e tour.

2002 - Il débute son année par une victoire à Sydney et dispute sa première finale en Masters Series à Miami où il échoue face à Andre Agassi. Quelques mois plus tard, il retente sa chance à Hambourg et accède à nouveau en finale où il défait le Russe Marat Safin. Malgré une tournée américaine peu convaincante, il parvient à se qualifier pour la Masters Cup de Shanghai où il perd en 1/2 finale face à l'Australien Lleyton Hewitt.

Au terme de l'année, il devient le premier joueur Suisse à intégrer le top 10, grâce à sa 6e place.

2003 - Il remporte les tournois de Marseille, Dubaï puis Munich sur terre battue. Il atteint également la finale du Masters Series de Rome et qualifie son pays pour les 1/2 finales de la Coupe Davis. Eliminé au premier tour du tournoi de Roland-Garros, Roger Federer prépare arduemment sa saison sur herbe et remporte le tournoi de Halle avant de triompher royalement à Wimbledon. En fin de saison, et malgré un tableau difficile, il clos son palmarès par un titre en Masters Cup en finissant 2e mondial derrière Andy Roddick.

Il devient le seul joueur du top 10 a avoir remporté des titres en simple et en double au cours de l'année ainsi que l'un des rares à avoir gagné au moins un titre sur 3 surfaces différentes . En décembre, il annonce sa séparation avec son entraineur Peter Lundgren et décide de continuer seul durant les saisons à venir.

2004 - il remporte un deuxième titre en Grand Chelem à l'Open d'Australie à l'occasion duquel il accède à la 1e place mondial qu'il ne lâchera plus pendant 237 semaines consécutives. Cette année le sacre également champion à Indian Wells, Hambourg, Wimbledon puis Gstaad. Au JO d'Athènes, il est porte drapeau de l'équipe de Suisse mais ne parvient pas à dépasser le 2e tour où il échoue face à Tomas Berdych. Quelques semaines plus tard, il s'offre cependant l'US Open en infligeant une défaite sévère à l'Australien Lleyton Hewitt 6-0 7-6 6-0. Il devient ainsi le premier joueur a effectuer le petit chelem depuis Mats Wilander en 1988. En fin d'année, il totalise de 74 victoires pour 6 défaites sur un total de 11 tournois gagnés et de 21 tie-breaks remportés sur 5 disputés. Il entame l'année 2005 sur une série de 17 victoires consécutives.

2005 -Il fait équipe avec l'entraineur Tony Roche mais effecute un début d'année moins tonitruant en s'inclinant en 1/2 finale de l'Open d'Australie face au Russe Marat Safin. Cependant, il retrouve de la confiance en remportant 4 victoires consécutives dont Indian Wells et Miami. A Key Biscane, il rencontre pour la deuxième fois de sa carrière le jeune espagnol Rafael Nadal qu'il parvient à battre difficilement. Mais, quelques mois plus tard, ce dernier prend sa revanche à l'occasion du tournoi de Roland Garros où il bat le Suisse en 1/2 finale avant de s'octroyer sa toute première victoire en Grand Chelem. Sur gazon, Roger Federer consolide néanmoins son statut de leader en demeurant à la tête du tournoi de Halle et Wimbledon. Contre Andre Agassi, à l'US Open, il remporte son 6e titre en Grand Chelem et effectue son 2e doublé Wimbledon/Us Open. Déchu en finale de la Masters Cup par David Nalbandian qui met un terme à son record de 24 finales consécutives, il clos cependant une saison encore exceptionnelle avec 81 victoires pour 4 défaites sur 11 tournois gagnés.

Il est le 5e joueur de l'histoire du classement ATP (1973) à avoir entamé chaque semaine du calendrier à la tête du classement (derrière Connors, Lendle, Sampras et Hewitt). Il est également le seul joueur depuis Don Dudge en 1937 a remporter Wimbledon et l'US Open sur deux années consécutives.

2006 - Il est élu champion des champions par le quotidien sportif l'Equipe, ce qu'il confirmera en effectuant une fois encore le petit Chelem (Open d'Australie, Wimbledon et US Open), à seulement 24 ans. En finale au Masters de Monte-Carlo puis Rome, il perd consécutivement face à Rafael Nadal. Renelotte à Roland Garros où Roger Federer rencontre à nouveau l'Espagnol. Dominant sur terre battue, ce dernier s'empare de sa 4e finale de l'année face au Suisse et scelle le doublé parisien. Malgré un tableau difficile à Wimbledon, Roger Federer conserve son titre en prenant sa revanche sur Rafael Nadal. Au bilan de l'année, il a remporté 92 matchs et perdu seulement 5. Il récolte ainsi tous les éloges des journaux sportif et devient le premier joueur de tennis à passer la barre symbolique des 8000 points au classement ATP.

2007 - Malgré un 10e titre en Grand Chelem à l'Open d'Australie, Roger Federer s'incline aux Masters d'Indian Wells puis Miami où il était tenant du titre. Finaliste Monte Carlo, il se fait une fois encore battre par l'Espagnol Rafael Nadal puis à Roland Garros. Conservant son titre à Wimbledon puis à l'US Open face au jeune Novak Djokovic il termine la saison sur une nouvelle victoire en Masters Cup face à l'Espagnol David Ferrer.

Il est le seul joueur de l'ère open à avoir remporté au moins 10 titres sur 3 années consécutives ainsi que le premier à atteindre la finale de chaque Grand Chelem depuis Rod Laver en 1969. Il est également le seul à détenir 6 finales consécutives en Grand Chelem depuis Wimbledon 2005. Sur 17 tournois joués, il effectue 16 finales sur un total de 92 matchs gagnés au cours de sa carrière, ce qui le place juste derrière Ivan Lendl avec son record de 106 victoires en 82. Il détient 59 victoires pour 2 défaites sur dur, 16 victoires pour 3 défaites sur terre battue et demeure invaincu sur herbe avec 12 victoires et moquette avec 5 victoires. Il est le premier joueur de l'histoire à remporter plus de 8 millions de $.

2008 - L'année est marquée par un passage à vide du Suisse qui accuse un début de saison difficile suite à faiblesse physique due à la mononucléose qu'il a contractée en fin d'année 2007. Il perd son titre à l'Open d'Australie en 1/2 finale face au Serbe Novak Djokovic. A sa série noire viennent rapidement s'ajouter la perte de ses titres à Hambourg puis à Wimbledon en la faveur de Rafael Nadal. Une perte de points considérable le relaye à la 2e place mondial suite aux JO de Beijing où l'Espagnol rafle le titre et la tête du classement. Malgré un soubresaut à l'US Open où il conserve son titre et enregistre sa 5e victoire consécutive, il termine l'année par une lourde défaite à la Masters Cup de Shanghai, échouant aux matchs de poules.

Durant cette année, il demeure cependant le seul joueur à avoir atteint au moins les demi-finales sur 18 grands chelems consécutifs. Il enregistre 34 victoires pour 10 défaites sur dur, 21 victoire pour 4 défaites sur terre battue et 11 victoires pour une défaite seulement sur herbe. Il surpasse Sampras au total des gains amassés durant sa carrière, avec plus de 44 millions de $.

2009 - Entamant l'année sur le même pied, il est battu à l'Open d'Australie par son grand rival Rafael Nadal et laisse échapper quelques larmes devant un public affecté. Il déclare ensuite forfait au tournoi de Dubaï et, malgré ses efforts pour revenir à niveau, accuse la perte de la majorité de ses titres. Il faut attendre le Masters 1000 de Madrid pour que le déclic s'effectue et le voir enfin revenir à niveau en battant Rafael Nadal sur terre battue, et mettant ainsi fin à 5 défaites successives face à l'Espagnol.

A Roland Garros, et pour la première fois de sa carrière, il remporte le tournoi tant convoité face au Suédois Soderling, égalant ainsi le record de Pete Sampras qui totalise de 14 victoires en Grand Chelem. A Wimbledon, et suite au forfait de Rafael Nadal, il récupère son titre contre Andy Roddick et devient le joueur le plus titré de l'histoire du tennis. Cependant, à l'US Open, il échoue à capturer un 6e titre consécutif au bénéfice du jeune Juan Martin del Potro qui le déstitue sur le score de 3-6 7-6(5) 4-6 7-6(4) 6-2.

Après une courte période de repos, il retourne sur les courts lors du tournoi de Bâle, à domicile, où le Serbe Novak Djokovic met fin à sa série de 19 victoires consecutives au terme de la finale. Puis, il effectue une rapide prestation lors du dernier Masters de l'année, à Paris, où il se fait battre d'entrée par le Français Julien Benneteau. Enfin, à Londres, il se hisse jusqu'aux demi-finales de la Barclays ATP World Tour et subit une nouvelle défaite contre le futur vainqueur du tournoi, Nicolay Davydenko.

Au terme de cette année, il est devenu le 3e joueur de l'histoire du tennis (depuis 1973) à finir par cinq fois à la 1e place mondiale. Il est également le deuxième joueur, derrière Lendl en 1989, a avoir regagné la tête du classement après l'avoir perdu durant une année. Il est aussi le seul joueur à finir dans les deux premiers, sur un total de sept années consécutives. Il totalise désormais de 15 victoires en Grand Chelem, ce qui le place devant Pete Sampras, et a atteint la finale de chacun de ces tournois cette année.

2010 - A VENIR

 

Partager cette page
Repost0