Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR

ACTU-TENNIS
Le Blog

Vous êtes le  visiteur !

jawdropTOUT ce que vous devez voir et savoir sur le monde du tennis et ses stars. Les derniers potins, les vidéos des matchs, les propos insolites sont ici !

 

english.png    english2.png
Webmaster: Moïse
Contact: contact@actu-tennis.net
Facebook - Twitter - Forum

 

Rechercher

7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 07:09

interview0Peu démonstratif en Coupe Davis, le tricolore a essuyé une nouvelle défaite contre le colosse John Isner, hier, sur le rocher monégasque. Malgré une défaillance visible de son adversaire au service, Gilles Simon n'est parvenu à trouver ses marques malgré les encouragements du public.

Gilles Simon et la Coupe Davis, une histoire compliquée. Le Français est toujours à la recherche de son match référence, le genre de rencontre qui décomplexe. Ce n'est pas la leçon infligée par John Isner (6-3, 6-2, 7-5) ce vendredi qui va mettre en confiance le Niçois. Son bilan en Coupe Davis n'est pas franchement reluisant pour un joueur de son standing. Trois victoires et cinq défaites, quelques revers, certains cinglants, face à David Ferrer (1-6, 4-6, 1-6), Jurgen Melzer (6-7, 6-3, 6-1, 4-6, 0-6), Novak Djokovic (3-6, 1-6, 5-7), Radek Stepanek (6-7, 3-6, 6-7) et Tomas Berdych (6-7, 6-4, 6-7, 3-6).

"C’est difficile. On joue des adversaires qui tiennent la route… De toute façon, on sait qu'on ne jouera jamais des truffes en Coupe Davis, et encore plus en étant le N°2 de l’équipe, celui qui joue d’entrée le meilleur joueur du pays en question. Donc forcément, tu ne te marres pas", tente-t-il de se justifier. "On sait que John (Isner) est actuellement en confiance. Je ne pense pas avoir à rougir de ce que j’ai fait sur le terrain aujourd’hui." Le problème avec Simon, c'est qu'il ne s'est pas encore sublimé sous les couleurs nationales, toujours incapable d'inverser le rapport de force. Alors, Simon commence-t-il à gamberger ? "Oui, je suis obligé d’y penser…", admet-il.

[Lire INTERVIEW]

Partager cet article
Repost0

commentaires