Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR

ACTU-TENNIS
Le Blog

Vous êtes le  visiteur !

jawdropTOUT ce que vous devez voir et savoir sur le monde du tennis et ses stars. Les derniers potins, les vidéos des matchs, les propos insolites sont ici !

 

english.png    english2.png
Webmaster: Moïse
Contact: contact@actu-tennis.net
Facebook - Twitter - Forum

 

Rechercher

8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 07:27

De retour; avec succès, sur les terrains de compétition, après plusieurs mois d'absence, l'espagnol a confié ses premières sensations aux journalistes.

Rafael Nadal n’est encore complètement le champion tout-terrain que l’on a connu, mais il compte bien le redevenir à court terme. "Je suis le même. J’ai toujours la même passion. (…) Si tout va bien, j’aurai évidemment d’autres objectifs dans deux mois. Ce que je vise, c’est d’être à cent pour cent pour attaquer Monte-Carlo et la tournée sur terre en Europe." Plus qu’un résultat, ce sont donc des sensations qu’il est venu chercher au Chili, pour confirmer que son état physique est au beau fixe. "Mais l’essentiel ici, c’est comment je me sens et comment réagit mon genou. Perdre ici, ce n’est pas un problème. Je dois perdre ici. Ce serait logique. Le drame serait que mon genou fasse trop mal."

S’il a repris la compétition, ce n’est pas pour jouer un second rôle dans les tournois majeurs. C’est pour briller au plus haut niveau et remporter des titres. Son obsession n’est pas pour autant son classement, mais sa capacité à redevenir compétitif le plus vite possible. "Repasser quatrième, vu tous les points que j’ai à défendre, ce sera difficile d’ici à fin mai. Après est-ce que j’en ai besoin pour gagner Roland-Garros ? Non. Je sais que je peux avoir retrouvé le niveau du Top 4 sans y être. (…) C’est vrai que je ne serai pas le favori à Paris, mais je n’ai pas besoin de l’être pour gagner."

Du haut de son cinquième rang mondial, la rivalité première du circuit de plus en plus marquée de l’empreinte Djokovic-Murray ne le gêne pas. Au contraire, cela le stimule plus encore à revenir pour chambouler cet ordre établi en son absence : "Je n’ai qu’un an de plus que Djokovic et Murray. Ce n’est peut-être pas déjà le moment de m’enterrer. Je vais essayer de m’incruster dans l’époque Djokovic-Murray." 


[ARTICLE COMPLET]nadal.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires