Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR

ACTU-TENNIS
Le Blog

Vous êtes le  visiteur !

jawdropTOUT ce que vous devez voir et savoir sur le monde du tennis et ses stars. Les derniers potins, les vidéos des matchs, les propos insolites sont ici !

 

english.png    english2.png
Webmaster: Moïse
Contact: contact@actu-tennis.net
Facebook - Twitter - Forum

 

Rechercher

17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 08:02

alireAnalyse du journaliste Christophe Thoreau sur la situation actuelle au sein de la traditionnelle réunion des joueurs ATP. Si les discordances existent entre Rafael Nadal et Roger Federer concernant la surcharge du calendrier ATP, il semblerait que l'argent soit également au coeur des discussions.

Se plaindre, en vouloir toujours plus, c'est dans la nature de l'homme. De l'homme occidental en tout cas. Les joueurs de tennis professionnels ne font pas exception à la règle. Reste à savoir si leurs complaintes sont légitimes, voire morales, dans un monde où la crise continue, jour après jour, de fissurer plus encore une économie mondiale déjà sur les genoux dans de nombreuses parties du globe.

Ainsi, ces messieurs -c'est ce qui ressort de la traditionnelle réunion entre les joueurs et l'ATP en marge de l'Open d'Australie- souhaiteraient une revalorisation salariale lors des tournois du Grand Chelem. Si j'ai bien tout compris, les joueurs considèrent que les environ 12% qui sont consacrés à la dotation sur les revenus des tournois majeurs sont insuffisants. Nos amis les champions seraient donc exploités par les vilains organisateurs qui en profiteraient pour faire de l'argent sur leur dos, alors que ce sont eux, les joueurs, qui attirent sponsors, télévisions et spectateurs. J'ai cru à une blague.

Il faut en plus savoir que pour l'Open d'Australie, Roland-Garros et l'US Open, une large partie des bénéfices est injectée dans le développement du tennis. Il ne s'agit pas ici de reverser des dividendes à des actionnaires bedonnants qui se la couleraient douce au bord d'une piscine en Floride.

[Lire Article]

Partager cet article
Repost0

commentaires