Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR

ACTU-TENNIS
Le Blog

Vous êtes le  visiteur !

jawdropTOUT ce que vous devez voir et savoir sur le monde du tennis et ses stars. Les derniers potins, les vidéos des matchs, les propos insolites sont ici !

 

english.png    english2.png
Webmaster: Moïse
Contact: contact@actu-tennis.net
Facebook - Twitter - Forum

 

Rechercher

13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 09:01

David Ferrer brille sur les plus grandes scènes de tennis depuis l'absence de son compatriote Rafael Nadal qu'il évincera du top 4 dès l'entame de l'Open d'Australie, la semaine prochaine. Une consécration pour le trentenaire qui se révèle entièrement, et pourrait prétendre à un sacre éventuel dans un tournoi majeur.

C’est écrit d’avance : quel que soit son résultat à Melbourne, David Ferrer deviendra un nouveau membre du Big Four. Grand absent à Melbourne, Rafael Nadal, finaliste de l’an passé, va perdre 1200 points, ce qui le fera glisser au mieux à la cinquième place mondiale derrière son compatriote. Même si cela ne relève pas d’un résultat sportif extraordinaire immédiat, ce fait sera marquant à plus d’un titre. Tout d’abord parce que le Top 4 mondial n’avait plus changé de figures depuis le mois d’avril 2011, à l’époque où Robin Söderling jouait encore au tennis. Ensuite parce que Ferrer va destituer Nadal de son rang de numéro un national qu’il incarne à merveille et avec boulimie depuis le 25 avril 2005. Oui, depuis cette date, aucun Espagnol n’a été capable de le dépasser au classement ATP. Mais après plus de six mois d’absence sur le circuit, le Majorquin ne devait pas s’attendre à autre chose qu’à rétrograder au classement. Ses deux demi-finales en Masters 1000 d’Indian Wells et Miami et ses victoires sans partage sur terre battue en 2012 lui permettent de rester tout de même à une place confortable en milieu de Top 10.

Alors qu’il avait déclaré s’entraîner pour être seulement un bon joueur, et non un joueur du Top 4, Ferrer va être servi... Voici donc le plus légitime des joueurs-suiveurs du Big Four propulsé dans le rang des « Quatre Fantastiques » sans vraiment le vouloir. Il a pourtant des arguments pour lui. Il a déjà pointé au quatrième rang mondial quatre semaines en 2008. En 2011, il a signé sa plus belle performance en Grand Chelem à Melbourne en dominant Rafael Nadal, alors numéro un mondial, en quart de finale. A bientôt 31 ans, il joue probablement le meilleur tennis de sa vie : il a terminé la saison 2012 avec le plus de titres ATP (7), le plus de victoires sur le circuit (76) et un parcours en Grand Chelem gratifié de deux demi-finales et deux quarts de finale. Et tout récemment, il vient de remporter le tournoi ATP 250 d'Auckland pour la quatrième fois de sa carrière, égalant la performance de Roy Emerson. 

 
[ARTICLE COMPLET]12ATP15

Partager cet article
Repost0

commentaires

C

Disons qu'il est pas très kiffant
Répondre
S

Ce serait une très belle performance s'il parvenait à obtenir un titre majeur et surtout mérité au vue de sa dernière année.
Répondre