Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR

ACTU-TENNIS
Le Blog

Vous êtes le  visiteur !

jawdropTOUT ce que vous devez voir et savoir sur le monde du tennis et ses stars. Les derniers potins, les vidéos des matchs, les propos insolites sont ici !

 

english.png    english2.png
Webmaster: Moïse
Contact: contact@actu-tennis.net
Facebook - Twitter - Forum

 

Rechercher

27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 20:14
En dépit de son statut de n°1 mondial et de son triple titre à Rome, Rafael Nadal, fraichement arrivé de Barcelone, refuse toujours de regarder plus loin que son tout premier adversaire.

Mercredi, la star du tennis mondial se verra opposé à l'Italien Andreas Seppi ou à l'Américain Sam Querrey. Pour l'Espagnol, chaque joueur est une menace, et il sera bien assez temps de penser à un possible quart de finale qui pourrait le confronter à son compatriote de talent, Fernando Verdasco:

"Je ne sais même pas si nous allons être en quart de finale," a t'il confié à la presse." Seppi...- J'en reste à lui, pour le moment. Je ne sais pas si Verdasco s'interesse déjà aux quarts, mais moi, je ne vois que le premier tour.

"Le plus dangereux compétiteur reste l'adversaire de chaque jour. C'est le problème... Et je sais combien c'est difficile de gagner chaque match. Lorsque je vais sur le court, j'ai beaucoup de respect pour chacun de mes adversaires. A chaque fois, je sais que je peux gagner ou perdre et je dois accepter ces deux issues. Alors, je me rends sur le court en donnant le meilleur et en respectant mon adversaire.

"Federer, Djokovic et Murray...ils sont n°2, 3 et 4, mais tout joueur peut jouer très bien sur n'importe quelle surface. Les joueurs de terre peuvent très bien jouer sur les autres surfaces, et les joueurs de dur peuvent jouer très bien sur terre parce que, meme si les surfaces sont différentes, elles le sont bien moins qu'avant. Les courts en dur ne sont pas très très rapide et la terre n'est pas très lente."


Modeste jusqu'au bout, le n°1 mondial a déclaré qu'il était ravi de ses 3 titres à Rome, seul tournoi sur terre battue où il n'a pas réussi à obtenir 4 titres consécutifs, sorti par Juan Carlos Ferrero l'année dernière, à cause notamment d'une blessure au pied.

"Je ne suis pas décu de ne pas avoir gagné le titre l'an passé. Ne pas toujours gagner est normal. C'est normal de perdre. C'est inhabituel de gagner 5 Monte Carlo d'affilé et 5 barcelone. Pour moi, c'est plus qu'un rêve, c'est totalement incroyable. Je ne m'attendais vraiment pas à cela. C'est bien plus normal de perdre au 1e tour, à Rome, que de remporter 3 Rome d'affilées. "

Rafael Nadal, qui pourtant aura enchainé les semaines, demeure invaincu depuis le début de la saison sur terre battue. Son avance lui permet, désormais de consolider sa place de n°1 mondial qu'il a acquis en fin de saison, l'année dernière:

"C'est vrai, devenir n°1 mondial, l'année dernière, a été très important pour moi. Ca m'a donné beaucoup de satisfaction, parce que j'ai travaillé très dur, toute ma vie, pour en arriver là", a confié l'Espagnol. "Mais je garde les mêmes buts aujourd'hui que lorsque j'étais n°2. Je l'ai répété 100 fois déjà. Mon but est de continuer à faire progresser mon tennis et à avoir de bons résultats.... toujours."

Nul n'en saurait douter aujourd'hui, puisque le roi de la terre battue a désormais étendu son pouvoir jusqu'aux carrés des courts en dur où il aura su se montrer dominant, et supérieur aux meilleurs joueurs en la matière. Espérons que cette année, il n'y ait plus aucunes entraves à la bonne forme du champion dans ce tournoi qui attend , avec impatience, le retour de son jeune patron.

Press Conf Press Conf Press Conf
@GettyImages
Partager cet article
Repost0

commentaires