Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR

ACTU-TENNIS
Le Blog

Vous êtes le  visiteur !

jawdropTOUT ce que vous devez voir et savoir sur le monde du tennis et ses stars. Les derniers potins, les vidéos des matchs, les propos insolites sont ici !

 

english.png    english2.png
Webmaster: Moïse
Contact: contact@actu-tennis.net
Facebook - Twitter - Forum

 

Rechercher

5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 19:04

Andy Murray est devenu le 1e britannique à s'imposer sur le central de Miami en s'emparant d'une finale contrastée, qui s'est disputée sous une chaleur éprouvante.

Dans un 1e set qu'il a largement dominé, le n°4 mondial s'est emparé rapidement des rênes du match en breakant le Serbe, Novak Djokovic, d'entrée de jeu.  En alternant balles hautes et slices sur son revers, il ne rencontre aucun problème et sécurise les échanges pour s'envoler 3-0.

Incisif sur les 2nd balles du Serbe, qui n'a pas montré son tennis habituel au cours de la manche, le Britannique gagne du terrain en trouvant les bons angles et le met en danger sur chacune de ses mises en jeu.

Une fin de set plus accroché a proposé, l'espace d'un instant, un tennis de meilleure qualité entre les deux hommes, mieux en jambe sur le court. Novak Djokovic est parvenu à soutenir les échanges, sans pour autant  parvenir  à ratrapper son retard et cède la 1e manche 6-2 en 33 minutes.

Mais le set suivant n'aura pas été à la hauteur du niveau proposé en fin de 1e manche et les deux joueurs ont, sans cesse, oscillés sur leurs mises en jeu respectives.

3 Balles de break d'entrée offrent à Andy Murray de prendre la manche à son avantage face à un Novak Djokovic marqué par la chaleur qui demandera l'intervention du médecin lors du changement de côté.

A ce moment, la tonalité du match change et c'est au tour du Britannique d'accuser quelques fautes qui lui valent la perte de sa mise en jeu. Les compteurs remis à 0, les deux joueurs se relancent dans la manche et, contre toute attente, Novak Djokovic la prend à sa main, en multipliant les montées au filet pour tenter de mettre rapidement un terme aux échanges.

Tactique payante, Andy Murray perd son rythme et voit la manche lui filer petit à petit entre les doigts en acussant un retard de 4-1.

Mais à 5-3, sur une balle de set, le Serbe craque et effectue une de ses 5 double fautes de la partie. Il n'en fallait pas autant pour que le n°4 mondial y voit l'opportunité de se relancer et ne parvienne à ratrapper son retard grâce, notamment à un très bel ace sur 2nd balle lors de son jeu de service suivant.

Puis tout va très vite, Novak Djokovic sort de sa concentration et accuse un nouveau break blanc qui laisse son adversaire à la tête de la partie. De trop nombreuses fautes (36 au total) ne lui permettent pas de revenir et le britannique, servant pour le gain du match, finit par clore cette finale mitigée aux performances aléatoires.

Andy Murray remporte ainsi son 3e titre en Masters 1000, sur le score de 6-2 7-5 en 1h42 minutes, mettant ainsi symboliquement terme à la saison sur dur qu'il aura, en grande partie, dominée (25 victoires pr 2 défaites).

Partager cet article
Repost0

commentaires