Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR

ACTU-TENNIS
Le Blog

Vous êtes le  visiteur !

jawdropTOUT ce que vous devez voir et savoir sur le monde du tennis et ses stars. Les derniers potins, les vidéos des matchs, les propos insolites sont ici !

 

english.png    english2.png
Webmaster: Moïse
Contact: contact@actu-tennis.net
Facebook - Twitter - Forum

 

Rechercher

27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 14:33
M.26/03/2009

 

Q: Vous avez déclaré que vous êtiez surpris d'être arrivé jusqu'en finale d'Indian Wells étant donné que vous n'étiez pas très en forme avant le tournoi. Quelle est votre forme et votre approche à l'entame de ce tournoi?
AM: Je vais bien mieux, et je suis bien mieux préparé à ce tournoi qu'à celui d'Indian Wells. J'ai disputé beaucoup de matchs là bas. J'ai eu 4 jours d'entrainement avant mon premier tour. Il y a eu beaucoup de vent sur les courts...
Physiquement, je me sens bien. Je souffre un peu du décalage horaire, mais en ce qui concerne mes jambes et mon énergie, alors tout va bien.

Q: Vous êtes pratiquement chez vous ici. Comment vous sentez-vous dans ce tournoi particulier?
AM: Oui, c'est sympa. C'est la première année où je peux rester à mon appartement. J'ai passé beaucoup de temps ici, l'an dernier. Je m'y suis entrainé et puis j'y ai passé mes vacances. C'est bien de pouvoir retrouver son lit pendant le tournoi. Ca n'arrive pas si souvent dans l'année.

Q: Est ce que vous appréciez le fait que les 4 ou 5 places dans le classement soient à portée de main et que chacun soit en position de devenir le meilleur joueur du circuit?
AM: Oui. Ces dernières années ont été vraiment bien pour le tennis. De toute évidence, Roger était tellement dominant dans le circuit que tout le monde s'attendait à ce qu'il gagne tout.
Maintenant, c'est plus ouvert. Mais Nadal a gagné 3 des 4 tournois du Grand Chelem. Il est difficile à jouer sur terre battue. Actuellement il est en train de gagner du terrain sur les autres joueurs. Il est un peu plus en avance que les autres.
Mais je sens que, comme vous l'avez dit, dans un bon jour, ca ne dépend pas que des 4 ou 5 meilleurs. Ca se joue dans les 10 ou 15... C'est bien plus interessant maintenant.

Q: Qu'est ce qui vous a le plus encouragé, la semaine dernière, pour ce tournoi?
AM: Je pense que, physiquement, j'ai été agréablement surpris. J'ai été chanceux de n'avoir eu à jouer qu'un seul match d'affilé  avant la finale. Mais, comme Robredo s'est retiré, j'ai eu du temps pour bien récupérer.
Je m'attendais à devoir lutter sur les courts et avoir du mal à respirer. J'ai, de toute évidence, fourni beaucoup de travail en décembre pour avoir suffisamment de réserves dont j'ignorais l'existence. Je sens que, cette semaine, je suis bien mieux préparé.

Q: Est-ce que ca vous a soulagé de ne pas avoir une infection virale ni une mononucléose?
AM: Oui, c'était difficile parce que quand j'ai eu les résultats des tests, on m'a dit que ca n'était pas une infection, et puis, le jour suivant, on m'a rappelé pour me dire que ca pouvait l'être. Alors j'ai commencé à paniquer.
Je sais qu'Ancic a du retourner chez lui, cette semaine, parce qu'il doit faire face, de nouveau, a cette maladie. Ce genre de choses peuvent nous suivre pendant un bon bout de temps. Et spécialement dans le monde du sport... ca prend son temps parce que nous faisons beaucoup d'exercice et puis, ca revient...
Oui, j'ai été soulagé de ne pas avoir cela parce que c'est une maladie qui affaibli beaucoup.

Q: Est-ce que le vent affecte votre manière de jouer, ici?
AM: Non... A Indian Wells, le vent était plutôt calme avant la finale. Lorsque je me suis entrainé, il y avait un peu de vent...C'est soit un vent piégeux, soit un vent fort qui vous oblige à changer votre manière de jouer.
Ici, il va toujours dans la même direction. Il ne change pas toutes les minutes. D'un côté tu frappes avec le vent, et de l'autre tu frappes contre le vent. Tu peux adapter ton jeu en fonction de cela.
Ce qui était difficile à Indian Wells est que le vent changeait toutes les minutes, et même durant les points. C'était difficile de contrôler la balle.

Q: Safin a dit, à Indian Wells, qu'il a été surpris part le touché de balle de Nadal. Il est bien meilleur que ce à quoi on s'attendait. Est-ce qu'il a quelque chose qui vous a surpris dans le jeu de Nadal ou est-ce que son évolution est parfaitement normal pour vous?

AM: Et bien... il a été n°2 pendant 3 ou 4 années d'affilées. Alors, il a toujours été incroyable.
Mais, il commence a être un peu plus agressif que ce qu'il était sur dur. Lorsqu'il est sur sa ligne de fond de court, il est plus à l'aise qu'avant.
Je pense que, lorsqu'il a gagné son premier Grand Chelem  autre que la terre battue, il a semblé plus à l'aise sur surface rapide.
Avec la vitesse de sa racquette et la force qu'il met dans la balle, il aurait pu jouer très bien sur dur. Seulement, mentalement... gagner des grands tournois parfois... comme à Wimbledon, le match était tellement proche de basculer de l'autre côté. Je ne sais pas ce qui se serait passé s'il l'avait perdu.
Mais depuis cela, si vous regardez bien son jeu. Il n'y a pas grand chose qui a changé. Il est capable de tenir la balle plus proche du filet, et je pense que c'est la raison pour laquelle il joue mieux sur surface rapide.

Q: Vous êtes l'un des rares joueurs a avoir battu Roger. Rafa est gaucher, alors ca aide. Qu'est ce qui vous aide contre Roger? Quelle est la clé de votre succès?
AM: Il n'y a pas qu'une seule chose. Je dois jouer vraiment bien pour gagner contre lui.
Mais, si vous regardez les matchs que j'ai joué contre lui, je n'essaye pas de frapper des coups gagnants à chaque point. Je n'essaye pas d'écourter les échanges. J'essaye juste de me maintenir dans l'échange et garder la bonne distance de balle, et, lorsque je suis en difficulté, j'essaye de garder la balle basse sur son revers pour le neutraliser.
Chaque fois que je joue contre lui, je dois changer des petites choses, parce qu'il adapte son jeu aussi. Quand on joue contre Nadal, Federer ou Djokovic, il faut a chaque fois changer un peu son jeu parce qu'ils s'attendent à ce que vous jouiez de la même manière que les fois où vous les avez gagné.
Alors, être gaucher n'est pas la seule raison pour laquelle Nadal gagne.

Q: De toute évidence, vous êtes des joueurs différents. Est-ce que vous vous êtes déjà interessé à la manière dont Rafa joue Roger afin d'avoir un plan tactique ou bien, est ce que vous vous en tenez à votre propre manière?
AM: Oui, j'ai regardé. J'ai regardé tant de matchs de Roger, en grandissant. Je me suis pas mal blessé quand j'étais plus jeune et j'ai regardé beaucoup de matchs.
Alors, lorsque je suis revenu sur le circuit, et que je suis parvenu à ce niveau, je savais comment le jouer. Ce que j'ai remarqué en le regardant, est que tout le monde essaye de très bien jouer contre lui, trop bien peut-être, à froler les lignes et jouer le genre de jeu qui n'est pas forcément le leur.
Je me suis assuré de ne pas faire la même chose. Je n'ai pas essayé de mettre les balles sur les lignes juste parce que je jouais contre Federer.
Alors, oui, j'ai appris beaucoup en regardant, quand j'étais plus jeune.

Q: Jouer Rafa c'est comme jouer contre un mur... et puis, il n'abandonne jamais. Vous êtes tous en forme et très rapide. Comment se ressent une telle vulnérabilité et comment le vivez-vous en tant que joueur?
AM: Avant Indian Wells, j'ai gagné 3 fois contre lui... 3 fois de suite et je me sentais plutôt à l'aise de le jouer.
Il est très consistant et il a, de toute évidence, l'un des plus puissants coups droit de tous les temps.
Encore une fois, c'est facile de penser qu'on doit jouer extrêmement bien contre lui. Mais ce n'est pas toujours le cas. Je dois simplement placer les bons coups pour aller chercher les lignes et jouer agressif contre lui. Alors, on a une chance.
C'est très difficile parce que, lorsqu'on est un peu fatigué, il ne vous donne aucun point. C'est là où on doit faire preuve d'un bon mental pour gagner contre lui... spécialement dans les moments importants des grands matchs.


Partager cet article
Repost0

commentaires