Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR

ACTU-TENNIS
Le Blog

Vous êtes le  visiteur !

jawdropTOUT ce que vous devez voir et savoir sur le monde du tennis et ses stars. Les derniers potins, les vidéos des matchs, les propos insolites sont ici !

 

english.png    english2.png
Webmaster: Moïse
Contact: contact@actu-tennis.net
Facebook - Twitter - Forum

 

Rechercher

22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 22:49

Les conditions de jeu ont été particulièrement difficiles lors de cette finale du tournoi d'Indian Wells qui opposait le numéro 1 mondial, Rafael Nadal, au numéro 4, Andy Murray. En effet, un vent violent avait décidé de venir perturber le bon déroulement du match en balayant le court central de rafales brusques et donner aux balles un effet incertain.

Malgré les caprices du temps, Rafael Nadal s'est montré le plus à l'aise lors de son match qu'il a su maitriser du début jusqu'à la fin, sans jamais s'inquiéter de balles de break sur ses engagements.

Décidé à faire jouer son adversaire, l'Espagnol s'est lancé dans de long rallies de fond de court, qu'il est parvenu à controler avec beaucoup de touché grâce au lift naturel qu'il imprimait à la balle pour se défaire des effets du vent.

En face de lui, l'Ecossais s'est montré insatisfait par son jeu, se plaignant à plusieurs reprises des quelques rares papiers qui ont survolés le court central au moment des échanges.

Malgré une bonne entame de premier set, Andy Murray n'a pas su éviter le double break convertit sur un passing impressionant de l'Espagnol, à 2-1, puis à 4-1

En quelques 41 minutes de jeu, le 1e set était bouclé. Rien ne semblait perturber le numéro 1 mondial, concentré du début jusqu'à la fin.

Dans le second set, l'Ecossais a pourtant cherché des réponses au jeu de l'Espagnol en multipliant les services-volées, domaine dans lequel il n'est pas le plus à l'aise.

Mais, dans le 4e jeu, puis dans le 7e, Rafael Nadal trouve directement les ouvertures et parvient à s'y imposer pour remporter les jeux de service de son adversaire.

Rien ne pouvait désormais plus l'empêcher de remporté le 13 titre de sa carrière en Masters 1000, au terme d'un match disputé en 2 sets, 6-1 6-2 et 1h20 de jeu.

Partager cet article
Repost0

commentaires